Laissons-leur nos marques de sympathie

Message de NAMAHORO Claudette

Cher François et les enfants,
Malgré qu'il n'y a pas de mots pour exprimer ce que j'aimerais vous transmettre mais je souhaitais juste vous dire que je suis de tout cœur avec vous. Nos rencontres dans le quartier, nos discussions interminables avec Anitha, le bonjour matinal de Jannov; bref, merci d'avoir partager ces moments, merci pour votre intégrité et votre gentillesse.
Anitha, restera toujours gravée dans ma mémoire comme une femme rwandaise que j'admirais sincèrement, souriante, courageuse, battante avec la joie de vivre. En discutant une fois, elle m'a dit qu'il faut croquer chaque seconde et ne pas perdre le temps pour les choses inutiles, ce message est devenue aujourd'hui ma leçon de vie. Anitha, iruhukire shenge, paix à ton âme.
François, que tes enfants puissent se rétablir et courage durant cette terrible traversée. J'espère vous revoir, rendre visite aux enfants. Vous êtes dans nos prières et vous n'êtes pas seuls.
Mes enfants et moi pensons très fort à vous, que vos peines soient allégées.

Claudette Namahoro & Cie (voisine du quartier Rue docteur Elie Lambotte)